Companions Theme Songs (+Maxson, no DLC companions, Platonic version)

Cait: Pretty Waste – Bones

Curie: Ripe and Ruin – Alt-J

Codsworth: 21 Guns – Green Day

Danse: Seven Nation Army – The White Stripes

Dogmeat: You’ve Got A Friend In Me – Randy Newman

Deacon: Bohemian Rhapsody – Queen

Hancock: Beast of America – Nico Vega

MacCready: Ain’t No Rest For The Wicked – Cage the Elephant

Nick: Come With Me Now – Kongos

Piper: Savages – Marina and the Diamonds

Preston: Things We Lost In The Fire – Bastille

Strong: Born To Be Wild – Steppenwolf

X6-88: Wires – The Neighbourhood

Maxson: Glory and Gore – Lorde

I’m sosososo sorry there are no DLC companions. I’m getting them for Christmas so after Christmas i’ll add them i promise.

PIXEL – Quand le hip-hop se mêle au numérique

Author: cominside
image

Mélanger danse, cirque
et patinage avec l’univers du numérique, c’est le défi qu’a
relevé Mourad Merzouki dans sa création pluridisciplinaire
Pixel
.

Un hip-hop singulier

Le chorégraphe Mourad
Merzouki, par ailleurs directeur du Centre Chorégraphique National
de Créteil et du Val-de-Marne
, construit avec sa compagnie Käfig un
nouveau projet artistique. Son pari est de recréer une histoire, de
faire briller un hip-hop inédit alliant contorsionnistes, danseurs
et artistes de cirque. Cette histoire nous est contée de telle sorte
que corps et décors ne fassent qu’un, sur une bande son créée
par Armand Amar, le célèbre compositeur de musiques de films.

Un
voyage visuel

Les
corps des onze danseurs évoluent dans le monde de synthèse de la
projection numérique, entre rêve et réalité. L’univers
numérique, élaboré par le duo d’artistes-ingénieurs lyonnais
Adrien Mondot et Claire Bardainne, capte le regard du spectateur
presque hypnotisé. Un véritable mirage numérique envahit la scène
en accompagnant les danseurs à la conquête de cet espace empli
d’illusions et de désillusions, d’une pluie de lumière et d’une
tempête de 3D.  

Une
magie envoûtante

Cette
cohabitation entre disciplines relève de l’émerveillement.
L’émotion est telle que le spectateur est rapidement transporté
dans un univers poétique où le temps est suspendu. Cette création
unique de par sa mixité d’arts et ses images sans cesse
renouvelées,  tient la promesse d’une fin surprenante. Spectatrice
de la représentation du Théâtre – Centre d’art L’Onde à
Vélizy-Villacoublay
, j’ai été captivée par ce spectacle mêlant
irréel et palpable, un instant j’ai pu m’évader
dans cet univers absolument incroyable. Une production qui nous en
met plein les yeux !

Pour
en savoir plus

http://www.ccncreteil.com/spectacles/pixel

Photos Didier Dupressoir

Lauriane
DUPRESSOIR – RP

Author: cominside